Leila Hatami

Leila HatamiNée le 30 septembre 1972 à Téhéran, Leila Hatami est la fille du réalisateur Ali Hatami et de l’actrice Zari Khoshkam. Après avoir fini le lycée, elle va à Lausanne en Suisse pour y suivre des études en génie électrique. Après deux ans, elle change d’orientation pour étudier la littérature française. Elle finit ses études en étudiant le français pendant quelques années, avant de rentrer en Iran.

Elle apparaît brièvement dans quelques-uns des films de son père.

En 1996, elle fait sa première apparition à l’écran pour un rôle principal dans le film « Leila », réalisé par Dariush Mehrjui. Elle reçoit le Diplôme d’honneur de la meilleure actrice du 15e Festival du Film Fajr. Elle enchaîne avec « The mix » en 2000 de Dariush Mehrjui

En 2002, son rôle dans « La station désertée » d’Alireza Raeisian lui fait gagner la récompense de meilleure actrice du 26ème festival des films du monde de Montréal.
LEILA HATAMI
En 2005, elle tient le rôle de directeur dans le premier film de son mari Ali Mossafar, « Portrait d’une femme lointaine ».

En 2009, elle fait partie du public du « Shirin » de Kiarostami.

Elle incarne Simin dans le film « Une séparation » d’Asghar Farhadi, qui lui vaut avec l’ensemble des comédiennes l’Ours d’argent d’Interprétation Féminine à la Berlinale de 2011. La même année, elle est membre du jury Révélation du 37e Festival Du Cinéma Américain De Deauville 2011 présidé par le réalisateur Samuel Benchetrit.

Commentaires fermés.